"Entrainement et cours pour individus et groupes pour un nouveau partenariat vers bien-être et performance"

 

Les chevaux difficiles m'ont appris à me remettre en question et mieux comprendre mon parcours, mon chemin de vie, qui je suis vraiment! 

Combien de fois après un cours je me suis posée les questions suivantes : 

Pourquoi je fais ça ? Pourquoi me pousser toujours au-delà de mes limites en abîmant mon corps et mon mental ? Est-ce que je me suis vraiment amusé ? Et mon cheval a t-il passé un bon moment ? 

Que va devenir mon image et mon ego si je ne réussis pas ? 

J’ai monté trop longtemps des chevaux trop forts et difficiles pour moi jusqu’au point que je n’avais plus envie d’aller au concours. Le jour j’ai pris conscience de cette vérité je me suis dit «  moi je ferai les choses différemment ! »  C’est pour cela pour moi les deux priorités restent la sécurité et le plaisir du couple cavalier/cheval ! 

Une fois ces critères obtenus – on peut commencer à travailler le cavalier et son cheval. Pour optimiser la séance à cheval, le travail éthologique reste un outil indispensable. Pour améliorer la relation avec son cheval je propose d’abord aux élèves des séances au sol avant d’entamer des cours en dressage ou obstacle. 

Une fois à cheval je donne énormément importance à la position du cavalier et j’utilise des techniques spécifiques comme la PNL, travail psycho-corporel, etc. pour le corriger. 

J’estime que si l’élève ne comprend pas un exercice à cheval, c’est la responsabilité de l’entraîneur de faire passer le message avec des moyens divers. Par exemple expliquer autrement, analyser la situation avec l’élève, l’aider afin qu’il prenne conscience de ce qui ne va pas, et éventuellement monter le cheval et lui montrer l’exercice. 

Personnellement je travaille mes chevaux le plus simple et le plus naturellement possible, donc sans enrênements. Car ils nous empêchent de bien sentir la bouche du cheval. Le cheval s’enferme, tombe sur les épaules, se sent coincé, et surtout n’a plus de communication avec le cavalier.

Pour qu'un cheval puisse nous donner le meilleur, il a besoin d'être en équilibré mentalement, émotionnellement  et physiquement. Pour cela, il faudrait varier le travail: prairie, balades, longe avec détente, cavalettis/obstacles, travail au sol, éthologie etc. 

Mais chaque cheval et chaque cavalier est différent c’est pour cela que je vous proposerai le programme sur mesure qu’il faudrait avec un suivi régulier.

 

"Nos doutes sont des traîtres, et nous privent de se que nous pourrions gagner de bon parce’que nous avons peur d’essayer." 
- Shakespeare